L’Eglise de France n’a toujours rien compris au droit des femmes

posté le 04/10/2015

                   

Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes

 

Association Loi 1901

ONG en statut consultatif avec l’ECOSOC des Nations Unies

 

ÉGALITÉ DES DROITS ET DES CHANCES POUR TOUTES LES FEMMES EN FRANCE, EN EUROPE, DANS LE MONDE

 

 

LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES

Association créée par  Simone de Beauvoir 6 Place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris

COORDINATION FRANCAISE POUR LE LOBBY EUROPEEN DES FEMMES,

6 rue de la Rochefoucauld, 75009, Paris

 

 

 

COMMUNIQUE

 

L’Eglise de France n’a toujours rien compris aux droits des femmes


Le 2 octobre 2015

 

 

Les associations signataires tiennent à faire connaitre leur indignation face à la prise de position de la Conférence des Évêques de France (CEF) concernant la campagne d’information sur l’avortement lancée par le gouvernement.

 

Il est inadmissible que plus de 40 ans après le vote de la loi reconnaissant aux femmes le droit à disposer de leur corps, l’Eglise de France continue à s’opposer publiquement à une loi de la République.

 

Il est inadmissible que les évêques de France se permettent de remettre en cause la liberté d’information sur un droit fondamental alors même que des groupes catholiques anti-IVG parasitent les recherches d’informations objectives sur l’accès à l’IVG en les détournant vers des sites intégristes.

 

Il serait temps que l’Eglise de France cesse de considérer les femmes comme des mineures qui doivent suivre les conseils des hommes d’Eglise pour leur choix les plus intimes.

 

Il serait temps que L’Eglise de France comprenne que toutes les femmes se sentent insultées en lisant : « La CEF redit l’impérieuse nécessité de ne pas considérer l’avortement comme une anecdote de la vie mais comme un acte grave ».

 

Les associations signataires tiennent à apporter leur soutien total à la campagne d’information lancée par le gouvernement.

 

Elles ajoutent, compte tenu des régressions qui s’annoncent dans d’autres pays européens (au Portugal mais aussi en Espagne, pour ce qui est des mineures), d’inscrire ce droit dans la Constitution et d’engager une véritable stratégie pour que les droits sexuels et reproductifs soient inscrits dans la Charte Européenne des droits fondamentaux.

 

Contacts : LDIF/ Annie Sugier : 06 38 39 42 92, CLEF / Françoise Morvan : 06 03 13 56 24

 

Avec le soutien particulier de :

 

COMITE LAICITE REPUBLIQUE

COLLECTIF ET RESEAU FEMINISTE « RUPTURES »

EGALE (EGALITE LAICITE EUROPE)

FEMMES SOLIDAIRES

LIBRES MARIANNES

REGARDS DE FEMMES

CLEF - 6 rue de la Rochefoucauld, 75009 Paris Tél : 01 55 50 45 64

clef.femmes@gmail.com / www.clef-femmes.fr



.