Une victoire pour la laïcité : la proposition de loi sur la petite enfance

posté le 15/05/2015

ÉGALE l’avait maintes fois demandé : les crèches privées accueillant des enfants avant leur scolarisation devaient pouvoir, si elles le souhaitaient, exiger de leurs salariés une stricte neutralité religieuse. Françoise Laborde avait fait voter une proposition de loi dans ce sens au Sénat en 2012.

 

 L’Assemblée vient d’adopter, le 13 mai un texte le garantissant : après son adoption définitive qui fait peu de doute, il sera possible d’inscrire l’obligation de neutralité dans un règlement intérieur.

 

C’est ce qu’a fait Baby Loup et cette crèche exemplaire, ouverte 24h/24, 7 jours sur 7, a dû subir cinq ans de procès contre une salariée qui n’acceptait plus ce règlement intérieur. Cinq jugements dont quatre lui ont donné raison, mais sur la base de considérations différentes, mettant en évidence les imprécisions de notre droit. 

 

C’est grâce à la résistance de l’équipe de Baby Loup et à sa directrice Natalia Baleato qui n’ont pas cédé aux nombreuses pressions, aux prises de position convergentes de personnalités et de politiques, d’associations laïques et de citoyens, que ce texte a finalement pu être voté. 

 

Même tardif, car il aura fallu cinq années pour y arriver, ce vote est, à n’en pas douter, une victoire de la laïcité et de nos libertés.

Martine Cerf



.