L’AGEEM, l’association des enseignants des écoles et classes maternelles publiques favorable au 9 décembre, journée de la laïcité dans les écoles maternelles.

posté le 08/04/2015

Lettre ouverte

Passé le temps de la stupéfaction et du recueillement, suite aux terribles événements du début de l’année 2015, nous avons le devoir de nous interroger sur le rôle de chacun dans la construction du vivre ensemble.

Cette notion doit s’élaborer en respectant totalement la di- versité de chacun et la liberté d’expression des jeunes enfa nts.

L’école maternelle, école première, a le rôle fort d’élever chaque enfant au statut d’élève en le respectant, tant dans son développement moteur, cognitif qu’affectif, en l’aidant à s’épanouir et à agir en dehors de sa famille comme une personne à part entière. C’est un citoyen en devenir.

L’école se doit d’être bienveillante car respecter l’enfant c’est déjà lui apprendre le respect.

Les événements tragiques auxquels notre pays a été confronté en ce début d’année, nous obligent à dépasser le simple constat de faits.

Les diverses réactions des enfants, des familles, des enseignants imposent de réinterroger le rôle de l’école de la République Française.

A l’heure de la refondation, quelles orientations les nouveaux programmes proposent-ils ? Le domaine « Apprendre et vivre ensemble » permettra-t-il aux enseignants de construire des situations « vivantes » conduisant chaque enfant au respect de soi et de l’autre, à l’autonomie, à l’envie d’apprendre, à la découverte des diversités afin d’en appréhender les multiples couleurs, senteurs et saveurs qui font la richesse du monde.

Comment tout à la fois :
- découvrir nos différences et prendre appui sur nos ressemblances ?

- respecter les croyances multiples de chaque famille et amener tous les élèves au savoir ?

- enseigner le respect, l’esprit de tolérance, la coexistence, le droit à la différence et le droit à la critique ?

 

COMMENT ENSEIGNER LA LAÏCITÉ A L’ÉCOLE MATERNELLE ?
COMMENT LA VIVRE AU QUOTIDIEN ?

L’AGEEM se doit d’ aller plus loin et s’engage pour aider les enseignants, à mettre en œuvre le savoir vivre ensemble dans un milieu sécurisé, structurant et sécurisant. Permettre à l’enfant d’être reconnu, de se connaître, d’instaurer la confiance, de faire naître les sentiments d’appartenance à un groupe au sein de l’école ne peut se faire finalement, qu’en développant l’estime de soi. Se développer en tant qu’être singulier dans un groupe est l’enjeu principal de l’école maternelle.

L’école est le lieu privilégié dans lequel l’autonomie, le sens critique et la liberté d’expression des jeunes enfants doivent pouvoir se tisser, dans le respect de la laïcité.

Comment réussir cette mission primordiale de l’école de la République basée sur le respect et la bienveillance ?

L’AGEEM s’engage dans cette réflexion collective en proposant de partager son expérience de professionnels de terrain.

L’AGEEM sera partie prenante de la journée nationale de la Laïcité du 9 décembre 2015.

L’AGEEM propose que la journée de la Laïcité soit une fête pérennisée dans toutes les écoles maternelles.

 

Pour les membres du conseil d’administration de l’Association Générale des Enseignants des Ecoles et classes Maternelles publiques,

Isabelle Racoffier, Présidente Nationale AGEEM (Association fondée en 1921)

 

Document imprimable : Cliquer



.