Baby Loup est sauvé… jusqu’à 2016

posté le 30/10/2014

Baby Loup est sauvé… jusqu’à 2016

Édito du 30 octobre 2014

Il y a une quinzaine de jours, quand nous sommes allés à Conflans-Sainte-Honorine pour rencontrer Natalia Baleato, nous savions que sauver Baby Loup serait difficile.

 

Pourtant, le « miracle » a eu lieu : l’exemplarité et le courage hors du commun de l’équipe de la Crèche, le grand écho des appels d’Élisabeth Badinter et de Caroline Eliacheff, la mobilisation des associations laïques et de plusieurs milliers de militants, enfin l’arbitrage favorable de Manuel Valls et du gouvernement, qu’il faut souligner, ont permis qu’un sursis d’un an soit donné. Il faut à présent transformer en victoire définitive ce succès inespéré. Comment ?

 

Il faut trouver 250.000,00 € avant le 31 décembre 2014 pour éponger la dette  liée à la nouvelle installation, grâce aux dons des particuliers, grâce à vous qui nous lisez, et grâce aussi aux gestes que peuvent faire des fondations, des entreprises, des associations, des personnalités fortunées. La Fondation du Grand Orient a donné dès hier l’exemple en attribuant 50 000 euros.

D’autres gestes du même type sont en préparation. Il faut amplifier le mouvement. Il faut sauver définitivement Baby Loup : parce que la Crèche incarne une nouvelle forme de solidarité, dans une France tentée par le repli sur soi ; parce qu’il s’agit de nos enfants et de la condition des femmes, qui, tout en étant mamans, doivent pouvoir continuer à travailler, contrairement à l’idéologie de la « mère au foyer ». Il faut sauver Baby loup pour faire vivre au quotidien la laïcité.      

Gérard DELFAU

Communiqué de presse de Fançoise LABORDEsénatrice et vice-présidente d'ÉGALE

Dons à adresser à :

Association Baby-Loup/Dons - 1, rue Camille-Pelletan, 78700 Conflans-Sainte-Honorine.



.