Najat Vallaud Belkacem, une ministre qui a « la passion républicaine ».

posté le 31/08/2014

Najat Vallaud Belkacem,

une ministre qui a « la passion républicaine ».

 

Les derniers changements de ministres, s’ils ont été rapides, n’en sont pas moins pertinents et nous avons de quoi nous réjouir. A l’Éducation nationale, une grande œuvre avait été amorcée par Vincent Peillon avec la refondation de l’école, la charte de la laïcité, la restauration de la formation des enseignants, la mise en place des ABCD de l’égalité. Nous avons craint, avec les comportements plus ambigus de Benoit Hamon que ces avancées ne soient abandonnées en partie, faute de détermination suffisante à tenir tête à des mouvements conservateurs qui ne cherchent qu’à ruiner l’école publique. 

 

Avec Najat Vallaud Belkacem, c’est le rôle fondamental de l’école dans la construction des jeunes consciences en devenir, dans les apprentissages fondamentaux, dans l’exercice de la raison, dans les premières expérimentations du vivre ensemble et de l’égalité, de l’approche laïque de la morale, qui sera défendu. Car elle y tient. Comme nous, Madame la Ministre connait les méfaits des inégalités entre garçons et filles qui empêchent ces dernières de choisir des carrières qui leur conviennent et les confinent souvent dans une précarité financière sans issue. C’est à l’école que doivent s’apprendre et se pratiquer l’égalité et le respect mutuel. Deux valeurs républicaines qui ont déplorablement régressé ces vingt dernières années.

Nous nous réjouissons donc de l’arrivée de Najat  Vallaud Belkacem, nous lui souhaitons la bienvenue dans ce ministère qui avait bien besoin d’elle, de ses convictions, de sa détermination.

Martine Cerf, le 30 août 2014

Lettre de soutien à Madame la Ministre



.