Lettre ouverte à Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris

posté le 08/07/2014

Accès à la lettre au format PDF

Madame le Maire,

Paris, le 5 juin 2014

Lettre ouverte à Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris

Vous organisez le 9 juillet, dans la continuité de pratiques regrettables à la mairie de Paris, une fête dite culturelle à l’occasion du ramadan. Nous serions les premiers à encourager des manifestations culturelles liées à d’autres pays et ce serait bien le rôle de la mairie de Paris de les organiser et de les financer. Mais pourquoi les lier à une pratique religieuse ?

Outre que l’autorité publique n’a pas à le faire dans notre République laïque, vous contribuez gravement à la banalisation d’un discours tenu par les extrémistes religieux. Vous contribuez ainsi aux injonctions et pressions qui sont faites sur les citoyens qui se sont détachés de l’islam pour qu’ils deviennent de « bons musulmans » pratiquants. Vous contribuez gravement à la confusion généralement répandue que toute personne dont les ancêtres proviennent de pays à majorité musulmane sont nécessairement musulmans. Que faites-vous de leur liberté de conscience ? Que faites-vous du respect que vous leur devez de les considérer comme des citoyens, sans vous préoccuper de leur croyance réelle ou supposée ? En un mot, que faites-vous de la laïcité ?

Nous avions espéré que vous amèneriez la mairie de Paris à rompre avec une succession de financements équivoques, qui choquent la majorité de la population dont tous les sondages indiquent qu’elle soutient la laïcité.

Faudra-t-il donc que le FN obtienne la majorité à des élections nationales pour que vous compreniez enfin que c’est par l’affirmation des valeurs républicaines que vous leur tiendrez tête et non pas par des compromissions ?

Ce qui vaut pour la manifestation du 9 juillet vaut pour toute autre manifestation ou financement lié à une religion. Nous, acteurs de la société civile, laïques et républicains, sommes favorables à l’organisation de toute manifestation qui contribue à la connaissance d’autres cultures, permet le métissage nécessaire des différentes cultures d’origine de nos concitoyens et renforce leur vitalité. Mais cela n’a rien à voir avec les religions qui restent l’affaire personnelle de chacun dans la République laïque française.

Espérant que vous saurez entendre la voix de la raison et sortir des compromissions passées, nous vous prions de recevoir Madame le Maire, nos respectueuses salutations.

Gérard DELFAU, Président, ancien Sénateur

Martine CERF, Secrétaire générale



.