Hommage à Maurice Agulhon

posté le 02/06/2014


Il a célébré la République démocratique, résolument antiléniniste, issue de 1789, mais aussi de 1848, dont il fut le grand spécialiste. Celle qui inventa la Fraternité, comme ciment de la Liberté et de l'Égalité. Celle qui inaugure la longue marche vers le  principe de Laïcité et la liberté de conscience. Celle enfin qui brise l'emprise des appareils cléricaux sur le pouvoir politique, tout en respectant la liberté de croyance. Notre feuille de route, en somme

Retiré de la vie active depuis 2005, pour des raisons de santé, Maurice Agulhon n'était plus au coeur du débat politique. Et c'est dommage.

Dans le naufrage actuel des forces de progrès, sa lecture à nouveau s'impose. Stimulante, rigoureuse, scientifique, fraternelle.

Il m'avait fait le grand honneur d'intervenir au Sénat, lors du premier colloque d'ÉGALE, en décembre 2003, sur le thème de la « morale républicaine », qu'il savait nécessaire, et qu'il voulait exigeante.

Il avait accepté de reprendre son propos en préface de mon ouvrage: «Du principe de laïcité. Un combat pour la République», en 2005.

Ce fut l'une des dernières publications signées de son nom.

ÉGALE s'honore de reconnaître en lui un Maître de la pensée et tient à s'associer à l'hommage que la Nation s'apprête à lui rendre.

Gérard DELFAU



.