L’enseignement privé, y compris sous contrat, organise la discrimination

posté le 15/01/2014

L’enseignement privé, y compris sous contrat, organise la discrimination à l’entrée des établissements, en violation de la loi Debré et en contradiction avec l’esprit républicain.

 

Une étude récente du CNRS, révélée par la presse, démontre scientifiquement ce que nous savons tous : l'enseignement privé discrimine les enfants dont le patronyme est à consonance arabe, et plus largement les enfants des familles les plus pauvres. Il sélectionne au profit des classes aisées. Il organise la ségrégation sociale grâce à l'argent des contribuables.

 

 Eddy Khaldi, militant syndicaliste et associatif, en a fait la démonstration dans plusieurs livres, dont « La République contre son école », écrit en collaboration avec Muriel Fitoussi, en 2011.

J'ai étayé ce constat en 2012 dans le dernier chapitre de mon ouvrage « Éloge de la laïcité » (l’enseignement privé : une école de classe ?), Editions Vendémiaire, sans qu'aucun journaliste ne se risque à commenter... Sujet tabou dans certains cercles !

 Merci à Loïc Du Parquet, Thomas Brodaty et Pascale Petit les trois universitaires, d'avoir brisé le silence.


Le lien ci-dessous donne accès à leur publication, afin que s’ouvre enfin le débat, et que soit ainsi confortée l’école publique, l’école de tous, l’école de la République.

Gérard DELFAU, Président d’EGALE, 15 janvier 2014


« La discrimination à l’entrée des établissements scolaires privés : Les résultats d’une expérience contrôlée ».

Loïc Du Parquet, Thomas Brodaty et Pascale Petit. Octobre 2013.


.