La morale laïque à l'école, ciment de notre République

posté le 25/04/2013

La morale laïque à l'école, ciment de notre République


Françoise Laborde, Sénatrice PRG de la Haute-Garonne, vice-Présidente d'Egale salue une décision historique. "Les annonces du Ministre de l'Education nationale en matière d'enseignement de la morale laïque à l'école redonnent toute sa place à la laïcité au coeur de notre pacte républicain. Vincent Peillon réaffirme la mission première de l'éducation nationale, c'est-à-dire, donner du sens, transmettre et surtout faire vivre au quotidien les valeurs de la République". Elle souligne encore : "alors que l'ancienne majorité gouvernementale avait introduit l'enseignement du fait religieux au collège, le ministre refonde le socle de l'école, notre creuset républicain, et rétablit l'équilibre en rappelant sa mission pédagogique. Il redonne vie à la morale laïque, tout au long de la scolarité, et se donne les moyens de réussir : charte de la laïcité, formation des enseignants, évaluation, transversalité". 
Enseigner la laïcité aux citoyens en devenir, sans dogmatisme, c'est conjuguer respect des différences de chacun et égalité de tous, en terme de droits et de libertés. Liberté d'expression, liberté de croire ou de ne pas croire, neutralité dans l'organisation de l'Etat et des services publics, égalité des droits entre les femmes et les hommes, par exemple.
"Vincent Peillon nous délivre un message fort. Non, la laïcité ne divise pas les français, elle ne fait pas non plus la guerre aux religions. Elle plonge ses racines dans notre histoire, et nous donne les clés pour que vivent ensemble les citoyens au-delà de leurs différences."



.