Séparation Église - État en Norvège

posté le 26/05/2012

Séparation Église/État en Norvège

AFP Publié le 24/05/2012

Le Parlement norvégien a entériné aujourd'hui la séparation de l'Église et de l'État au terme d'une révision constitutionnelle très largement soutenue par les députés alors que la Norvège était l'un des derniers pays développés à avoir une religion d'État.

"La religion évangélique luthérienne ne sera plus la religion officielle du pays" et l'Église norvégienne recevra des fonds publics "de la même manière que les autres Églises", a annoncé le Parlement dans un communiqué.

Conformément à la Constitution norvégienne, la révision constitutionnelle a été entérinée par acclamation jeudi, trois jours après que les députés l'eurent adoptée à une écrasante majorité : 161 votes pour et 3 contre. "Aucun député ne s'est opposé", a indiqué le porte-parole du Parlement, Torodd Noreng. La séparation de l'Église et de l'État entrera officiellement en vigueur le 15 juin, a-t-il précisé.

Le Parlement souligne que "l'Église norvégienne continuera à occuper une place particulière dans la Constitution du pays, laquelle précise que l'État repose sur +notre héritage chrétien et humaniste+".

Par sa séparation d'avec l'État, l'Église aura désormais l'autorité pour nommer sa hiérarchie sans l'aval du gouvernement. En outre, il ne sera plus obligatoire, ni pour la moitié du gouvernement ni pour le ministre des Affaires ecclésiastiques, d'être membre de l'Église norvégienne. La famille royale devra néanmoins continuer d'y appartenir. L'Église norvégienne, qui était favorable à la séparation, compte quelques 4 millions de membres, dans un pays de 4,7 millions d'habitants. 

Lire la suite (format PDF)



.