Le conseil des sages de l’Éducation nationale publie un vademecum de la laïcité

posté le 31/05/2018

Le Conseil des sages de l’Éducation nationale publie un vademecum de la laïcité.

 

C’est la première production de ce conseil des sages qui vient réactualiser le livret laïcité publié en 2016 sous le précédent gouvernement. Ce document composé de 22 fiches pratiques toutes conçues selon le même plan. Elles décrivent le cadre juridique des situations rencontrées et recommandent très précisément les actions à mener par les directions d’établissements scolaires et les enseignants.

 

Plus volontariste que les livrets laïcité 2015 et 2016, ce document affirme, ce qui n’est pas négligeable, la volonté de l’administration centrale de l’Éducation nationale de faire respecter le principe de laïcité à l’intérieur des établissements scolaires. Il est extrêmement clair sur les mesures à prendre et élimine les risques de mauvaises interprétations des règles en vigueur que l’on trouvait encore à partir des livrets précédents.

 

On peut regretter que comme cela se voit trop souvent dans l’éducation nationale, le rapport ait repris l’enseignement « des faits religieux » et non du fait religieux, ce qui implique forcément un élargissement des contenus enseignés en matière de religions. Mais c’est toute l’Éducation nationale qui a pris cette option. Il est intéressant de consulter les ressources mises en ligne par le ministère sur le réseau Canope où Isabelle Saint-Martin, directrice de l’institut européen en sciences de la religion (IESR), expose les principes, les objectifs et les contenus de l’enseignement des faits religieux. On peut également regretter que cet enseignement occulte les convictions autres que religieuses.

 

On peut aussi regretter enfin que les dimensions émancipatrice et pacificatrice de la laïcité soient peu mises en avant, ce qui pourrait renforcer l’opinion trop répandue dans le corps enseignant, comme parmi les élèves, que la laïcité est une succession d’interdictions.

Mais les travaux du conseil des sages ne sont pas achevés et nous attendons la suite…

 

Martine CERF

Consulter le vademecum



.