PARIS 2024 SOLIDARITE CONTRE L’APARTHEID DANS LE SPORT : L’ELYSEE APPROUVE L’ACTION DES ASSOCIATION IMPLIQUEES

posté le 11/10/2017

PARIS 2024 SOLIDARITE CONTRE L’APARTHEID DANS LE SPORT :

L’ELYSEE APPROUVE L’ACTION DES ASSOCIATION IMPLIQUEES

 

Comme Egale l’avait annoncé avant la sélection de Paris pour les JO 2024, la Coordination Française pour le lobby européen des femmes (CLEF) et la Ligue du droit international des femmes (LDIF) se sont mobilisées contre l’apartheid sexuel imposé aux sportives par l’Iran et l’Arabie Saoudite en demandant que ces pays sont exclus des JO 2024. 

La candidature de Paris une fois retenue, les deux associations ont écrit au Président de la République pour lui faire part de leur combat et lui demander son soutien. 

Tout en se défaussant sur le Comité International Olympique, seul habilité à reconnaître les comités olympiques nationaux et à les inviter au jeux, le Président reconnaît que la cause défendue est juste et primordiale et s’engage à ce que la France contribue aux initiatives diplomatiques susceptibles de favoriser le développement du sport féminin dans les pays concernés, une prise de position qui permet d’espérer un dialogue constructif avec la Présidence.

 

En revanche, les questions écrites posées par trois députés à la Ministre des Sports sont à ce jour restées sans réponse. 

L’un des objectifs des associations est de montrer que la question ne porte pas seulement sur des cas d’interdiction de la pratique sportive aux femmes mais sur une politique d’apartheid sexuel dans le sport, contraire aux principes de la Charte Olympique et semblable à l’apartheid racial pratiqué en Afrique du Sud, exclue pour cette raison des JO pendant 30 ans.

 

Découvrez la lettre du Président

et le communiqué des associations : LDIF / CLEF

 

 



.