Laïcité Aujourd'hui. « Pour mieux décrypter »

posté le 09/10/2017

Laïcité Aujourd'hui. « Pour mieux décrypter » 

Publié le 05 octobre 2017

Propos recueillis par Hubert Orione

 

Avec Françoise Berder, Pierre Bleuzen, un des fondateurs du groupe « Laïcité Aujourd'hui », présente les activités de cette branche de l'Amicale laïque. 

Propos recueillis par Hubert Orione Pour le groupe « Laïcité Aujourd'hui », le mois de décembre est celui de la laïcité avec la Fête de la Laïcité, le 9, et la soirée au Sterenn, le 12. Mais l'association « vit aussi sa vie toute l'année », rappelle en substance Pierre Bleuzen ; l'un des fondateurs. Entretien. 



Comme les élèves, le groupe « Laïcité Aujourd'hui » fait sa rentrée. Comment définissez-vous ce groupe ?


« En 2002-2003, j'ai constaté que l'Amicale laïque prenait toujours position au nom de la laïcité. Mais, quid de cette laïcité ? Alors, pour être au clair, en tant que citoyen, il me semblait nécessaire de créer un groupe de réflexion autour de ce mot de laïcité. Et après 15 ans de réflexions et de débats, la mayonnaise a pris et nous sommes toujours là. Maintenant, "Laïcité Aujourd'hui" compte un noyau dur d'une vingtaine de personnes et environ 25 sympathisants très actifs. La philosophie de notre groupe, qui est ouvert à tous, est de nous mettre au clair avec la laïcité. Avec, notamment un retour sur l'histoire de cette idée. Nous avons la chance d'avoir eu, au début du siècle dernier, de grands penseurs qui ont conduit à trois lois majeures : celle de la liberté d'expression en 1881, celle pour les associations en 1901 et celle de la séparation des Églises et de l'État en 1905 ».

Quel rapport entretenez-vous avec les religions. Laïcards ? 


« Pas du tout. Je dis toujours que nous ne sommes pas antireligieux et nous entretenons de très bons rapports avec des représentants de différentes églises qui viennent débattre avec nous. Nous respectons la liberté de conscience et la liberté d'expression. En revanche, nous combattons tout sectarisme et tout prosélytisme d'un groupe vers l'extérieur, vers la société. Nous sommes plutôt anticléricaux. Au sens de l'anticléricalisme laïque, c'est-à-dire contre tout système dogmatique qui veut imposer son dogme. De même, nous sommes un groupe politique au sens noble c'est-à-dire des citoyens voulant participer à la vie de la cité, mais pas un groupe politique partisan. Il y a des gens de droite qui sont laïques ; même si historiquement la laïcité est plus un concept de gauche ».

Réfléchir à la laïcité, est une chose. Mais, pour faire quoi ?

 

« En réfléchissant ensemble, on voit bien que la laïcité s'applique à tous les domaines de la société et fait toujours débat. De plus en plus d'ailleurs et on a vraiment du boulot. La laïcité permet de réfléchir et de trouver de nouvelles clefs pour comprendre ce qui se passe dans le monde. Comme un outil de décryptage. Notre travail, surtout avec notre site internet (*), nous a permis de décrocher en 2006, le Prix de l'Initiative laïque passée/présente, au Rendez-vous de l'Histoire à Blois. Et pour débattre, nous organisons chaque premier mercredi du mois, une soirée thématique. Elles sont ouvertes à tous et gratuites. Ces réunions suivent toujours le même modèle. Présentation d'un sujet touchant à la laïcité par l'un des membres (ou un intervenant extérieur) d'une quinzaine de minutes. Et surtout débat systématique avec le public ».

Un groupe de réflexion ouvert à tous ? 


« Notre groupe et ces réunions concernent toute personne qui souhaite réfléchir, approfondir ses connaissances, apporter sa contribution au débat, sur tous les sujets qui touchent à la laïcité. Notre démarche est fondée sur la mutualisation des savoirs ; démarche complétée au besoin par l'apport d'intervenants extérieurs. Chaque personne intéressée, quelle que soit son option spirituelle ou politique, est invitée à venir découvrir l'activité. En dehors de ces réunions d'échanges, nous publions également une partie des thèmes abordés sur notre site internet. Chaque jour, ce sont 150 à 200 personnes qui viennent sur le site. Mais, selon l'actualité, la fréquentation peut largement augmenter. Quand il y a eu l'affaire de Charlie Hebdo, nous avons enregistré jusqu'à 2.000 passages sur le site en une journée. Et certains des travaux débattus en réunions et repris sur le site ont déjà été consultés plus de 30.000 fois ».

À noter
la prochaine réunion-débat proposée par Laïcité Aujourd'hui se déroulera mercredi prochain, de 18 h à 20 h, à la Maison des associations. (*) www.laicite-aujourdhui.fr 

 



.