Voter Macron, c'est faire résolument le choix républicain et laïque

posté le 27/04/2017

Faire résolument le choix républicain et laïque.

Deux candidats sont en lice  et il s’agit de choisir entre deux projets de sociétés opposés. D’un côté, Marine Le Pen, héritière de l’extrême droite qui avait enfanté le gouvernement de Vichy en 40, propose une société xénophobe, raciste, qui tourne le dos aux valeurs républicaines. Elle assène des mensonges grossiers, mais redoutablement efficaces. Ses solutions miracles ne seront jamais mises en œuvre et il suffit d’examiner ses actions passées pour le comprendre, car les actes parlent plus que les mots. Elle dit défendre la laïcité, mais elle ne fait que mettre les musulmans en accusation et promouvoir les seules « racines chrétiennes » de la France. Son collègue Ménard, maire de Béziers est traduit devant les tribunaux pour incitation à la haine. Elle dit vouloir défendre les droits des femmes quand elle vote contre des mesures effectives au Parlement européen.  Elle dit défendre les plus faibles, mais ne fait qu’exploiter leur désespoir pour se faire valoir. Son parti s’est opposé au délit d’entrave à l’IVG au Parlement. Pour l’école, sa seule recommandation est de « garantir » la liberté de scolariser son enfant dans le privé…

 

C’est la République et ses valeurs qui sont menacées, les libertés des citoyens, l’égalité, la fraternité et la solidarité, l’Union européenne et les espoirs qu’elle porte toujours malgré son manque de cohésion et de politique sociale.

 

C’est pourquoi le temps n’est pas aux tergiversations et aux demi-mesures que sont le vote blanc ou l’abstention. Il faut voter pour Emmanuel Macron, résolument, car il est le seul candidat à porter les valeurs républicaines. On peut être en désaccord avec son programme, mais on sait au moins que son action ne remettra pas en cause les valeurs sur lesquelles la France s’est construite, celles sur lesquelles elle a fondé l’Union européenne. On sait qu’il défendra l’égalité des droits et nos libertés. 

 

À ÉGALE, nous savons aussi qu’avec lui comme président, nous devrons rester vigilants pour l’obliger à consolider la laïcité quand elle sera menacée par la non-application des lois existantes, par le clientélisme d’élus locaux, par le déni des agissements intégristes ou encore par des subventions versées indûment  à des associations cultuelles masquées. Mais n’est-ce pas déjà ce que nous faisons sans cesse depuis la création d’ÉGALE en 2003 ?

Martine Cerf


.