ÉDITORIAL

posté le 09/02/2017

Laïcité : quels critères pour juger les programmes des candidats ?

 

Si ÉGALE n’a pas vocation à faire campagne pour l’un ou l’autre candidat, notre association étudiera de près les propos et les écrits des candidats à l’élection présidentielle sous l’angle de la laïcité et de l’égalité. Pour cela il faut avoir bien isolé les critères à prendre en compte afin d’évaluer leur degré réel d’attachement au principe de laïcité. Une première liste non exhaustive en fait apparaître trois, incontournables.

 

 

 1 . La défense de l’école publique,

avec une question récurrente : les investissements publics continueront-ils d’être détournés vers le privé ? 

Le candidat envisage-t-il d’ouvrir enfin des établissements publics dans les secteurs où il n’y en a pas et où les parents sont obligés de payer pour la scolarité de leurs enfants ? 

Maintiendra-t-il l’effort de pédagogie à la citoyenneté et à la laïcité entamé dans la réforme des programmes ?

 

2. La défense des libertés.

Le candidat maintiendra-t-il la séparation des églises de l’État ou compte-t-il accentuer la dérive vers le dialogue institutionnel avec les cultes et les financements indirects? Sera-t-il attentif à ce qu’attend la majorité des Français qui se disent athées ou sans religion ou écoutera-t-il plutôt ceux qui veulent interdire « le blasphème », le droit l’IVG, et récusent le droit de choisir sa fin de vie ?

 

 

3. La défense de l’égalité femmes-hommes.

Le candidat est-il prêt à inscrire la non-discrimination en raison du sexe dans l’article 1 de la Constitution, à pénaliser les propos sexistes à l’égal des propos racistes, comme le recommande le rapport Jouanno ? 

 

Ce dernier point n’est pas à négliger, car défendre l’égalité femmes-hommes, c’est aussi faire barrage aux idéologies rétrogrades portées par les bigots qui s’opposent ouvertement à nos droits et à nos libertés.

Martine Cerf

 



.