Suite à l’arrêt Carter c. Canada de février 2015, un arrêt de la Cour suprême du Canada avait fixé au 6 juin 2016 la promulgation d’une nouvelle loi modifiant certaines dispositions du Code criminel non conformes à la Charte canadienne des droits et libertés. Cette loi, sur l’aide médicale à mourir, a effectivement reçu la sanction royale le 17 juin dernier.

Il semble qu’au Canada le législateur ne se borne pas à élaborer et promulguer la loi. Il en livre ensuite aux citoyens une explicitation et ce que l’on pourrait appeler un mode d’emploi. On trouvera ci-après une synthèse de celui-ci, dont la version in extenso est accessible à l’adresse : canada.ca/sante. 

Alain Azouvi
publié le 27/06/2016

Les organisations de promotion des droits des femmes accueillent favorablement le rejet par la Commission européenne de " One of Us "


Les organisations signataires de la société civile se félicitent de la décision que la Commission européenne  a annoncé aujourd'hui de n’entamer aucune mesure sur l'initiative citoyenne européenne (ECI ) " One of Us " .
L'initiative " One of Us " aurait pu avoir des conséquences catastrophiques pour la santé maternelle et globale dans les pays à revenu faible et moyen. En s’y opposant fermement, la Commission a réaffirmé son soutien et ses engagements internationaux pour la santé maternelle, la planification familiale et plus largement, les droits sexuels et reproductifs .

Accès à la totalité du communiqué de presse

Report à l'article précédent avant décision

publié le 29/05/2014

 

Ce mardi 10 avril, le mouvement « One of us » était auditionné par le Parlement européen. Il est l’auteur d’une initiative citoyenne qui a recueilli plus d’un million de signatures pour demander que l’embryon soit reconnu comme une personne dès sa conception, ce qui rendrait toute IVG légale impossible ainsi que toute recherche utilisant des embryons humains. L’abrogation de l’IVG en Espagne, comme le rejet de plusieurs rapports sur l’égalité femmes/hommes au parlement européen sont des alertes que nous devons entendre.

 

Le pape François, dont tout le monde s’accordait à louer la modernité et la largesse d’esprit, soutient « One of us »  et demande à tous les catholiques de faire de même. (video)

Des députés et des ONG se mobilisent déjà, dont la Fédération Humaniste Européenne dont ÉGALE est membre. (Communiqué de presse FHE)

 

Venez renforcer cette action, adhérez à ÉGALE. Il est temps que les laïques et les défenseurs des libertés se mobilisent.

Martine Cerf

 


 

publié le 10/04/2014

 

 

 

Anti-choix européen : offensive sur les cellules souches


Accès aux documents




publié le 10/04/2014

LA LEGISLATION ACTUELLE EN FRANCE

La loi bioéthique du 7 juillet 2011 a maintenu le principe d’interdiction de la recherche sur l’embryon, qui était fixé depuis les premières lois bioéthiques de 1994. Cependant elle a élargi les dérogations possibles.

publié le 08/04/2014

Par Irène Théry, sociologue

Directrice d'études à l'EHESS, sociologue du droit depuis 1985 après avoir été agrégée de lettres, membre du Haut Conseil de la famille depuis février 2013, Irène Théry se consacre à l'étude des rapports entre égalité des sexes et métamorphoses de la famille et la parenté. Elle est l'auteur du rapport : Couple, filiation et parenté aujourd'hui (1998). Son dernier ouvrage : Des humains comme les autres. Bioéthique, anonymat et genre du don (éd. de l'EHESS, 2010).

 

publié le 13/02/2013

 



.